Une respiration particulière

Une technique simple conjuguant amplitude et détente

 

La respiration du Rebirth présente quatre caractéristiques principales :

  • l’inspiration est le temps dynamique,
  • l’expiration est complètement relâchée,
  • l’inspiration et l’expiration sont dites connectées, sans temps de pause entre les deux,
  • après quelques minutes, s’enclenche un cycle naturel d’environ 45 mn à une heure.

La séance s’effectue le plus souvent en position allongée. Elle débute par une relaxation qui permet de relâcher les tensions. Une fois cette détente acquise, un choix conscient d’ouverture de la respiration est fait, et c’est le début du cycle physiologique qui, chez l’adulte dure environ une heure. Cette notion de cycle est essentielle.

L’inspiration dynamique

L’inspiration est douce et ample, effectuée dans une dynamique d’ouverture et d’accueil du souffle. C’est le temps dynamique de la respiration. Nous sommes invités à explorer nos zones de confort et d’inconfort en respirant progressivement de façon plus ample et/ou plus rapide.

L’expiration relâchée

L’expiration se produit dans la détente la plus complète, par simple élasticité musculaire, sans forcer, comme un ballon qui se vide, sans aucune poussée, aucune retenue, aucun contrôle. Nous pouvons la comparer au soupir d’aise ou au bâillement, un vrai mini-rebirth : grande inspiration, expiration complètement relâchée !

C’est une école de lâcher-prise !

Inspiration et expiration connectées 

L’inspiration et l’expiration sont dites connectées : elles se suivent sans pause, sans temps de suspension, telles les vagues d’une mer calme en bord de plage, tel le flux et le reflux. Leur son et leur rythme régulier, propre à chacun, deviennent nos guides.

Un cycle naturel 

Après quelques minutes s’enclenche un cycle naturel. Ce cycle peut être considéré comme une danse entre nos centres nerveux respiratoires dans le cerveau, l’un archaïque, l’autre plus récent dans l’évolution de l’homme. Le centre respiratoire archaïque nous permet de respirer de façon autonome, sans avoir à y penser. Le centre plus récent est en relation avec la partie plus personnelle de notre cerveau et nous permet de maîtriser notre respiration. Dans un cycle respiratoire, ces deux centres sont activés et entrent en relation tel un couple de danseurs.

Il en est de même pour nos deux grands systèmes nerveux autonomes, sympathique et parasympathique, qui vont se réguler.